Allah Ma3kon...

Les choses s'accélèrent en Syrie, le 22 avril plus personne n'allait dans les hôpitaux de Homs à cause du trop grand nombre d'enlèvements que les forces de sécurité y perpétraient. Les familles syriennes habitant au centre de la ville ont ce jour-là ouvert leurs portes aux blessés afin qu'ils puissent recevoir sans risque les soins dont ils avaient besoin.
Le 23 avril, la population a enterré ses morts de la veille, beaucoup de cimetières ont été encerclés par les forces de l'ordre qui ont tiré sur les gens qui s'y étaient rassemblés, et ceci principalement dans les villages aux alentours de Damas. Ce jour-là, le gouvernement a bloqué la page facebook où toutes les vidéos amateurs et les informations concernant la révolution syrienne étaient rassemblées (The Syrian Revolution 2011), trouvant également un moyen de se procurer les noms de ceux qui ont visité cette page. Une nouvelle page a immédiatement été créée (The Syrian Revolution), certains sont intervenus auprès de facebook afin de récupérer l'ancienne, où toute l'histoire de la révolution syrienne est retracée.
Information de passage, on en trouve maintenant également une en anglais (The Syrian Days of Rage - English). Une liste de cent des martyrs a également été publiée ce jour-là : ici.
Le 24 avril, jour de Pâques, les églises chrétiennes autour de Damas ont fait sonner leurs cloches en mémoire des martyrs syriens ; les arrestations se sont multipliées, principalement à Damas et à Daraa.
Le 25 avril a été un massacre, les villes de Jableh, Daraa et Latakié ont été encerclées puis attaquées par des tanks. Les snipers placés sur les toits ont plus que jamais été utilisés, les forces de sécurité tiraient de manière parfaitement aléatoire sur les gens, personne n'osait plus sortir de chez soi. Une partie des forces armées a refusé de tirer sur la population et s'est jointe à elle, malgré cela on conte plus de vingt morts rien qu'à Daraa et au moins treize à Jableh. L'électricité et les réseaux mobiles ont été coupés à Daraa. Ce même jour, Suhair Al Atassi, une activiste arrêtée lors des débuts du soulèvement syrien puis relâchée et aujourd'hui activement recherchée, a donné son adresse lors d'une interview pour reuters afin que les forces de sécurité viennent l'arrêter. Elle avait auparavant reçu un grand nombre de menaces, et au vu du massacre perpétré ce jour-là a annoncé qu'au lieu de tirer sur les civils de manière aléatoire et de mener cette guerre contre le peuple syrien les force de l'ordre devraient venir l'arrêter elle.
Les événements en Syrie font craindre un nouveau massacre comme celui des années huitante, le gouvernement a enclenché une vraie guerre contre son propre peuple : il ne cherche même plus à se cacher derrière les gangs armés. O'Bama a appelé Assad à arrêter les violences et à faire les réformes promises. Les sms provenant de l'étranger n'arrivent plus en Syrie.
Le matin du 26 avril, la ville de Daraa a été bombarbée.


citation d'un syrien : 

*Avril, le mois où s'ouvrent les fleurs. Mais cette fois-ci, ces fleurs sont arrosées par le sang que des Syriens de toute appartenance ont versé...*

*Que ces fleurs s'ouvrent un jour et répandent leur doux parfum partout dans le pays...*

Comments

Popular posts from this blog

Last News - 28.05.12

Last News - 03.06.12